Variables communes et déphasage des corrélations

En considérant que les variables communes dites cachées sont uniformément réparties sur l’expérience numérique et que ce sont des angles sur un cercle, quand ces variables sont décalées de N° dans leurs utilisation dans les 2 bras, on observe un déphasage des corrélations par différences d’angles de N° aussi.

Dans l’ordre, 90° , 45 ° et 23 °. La courbe numérique, dite sioux sur le graphe, est en vert et la cos² en violet.

Dans les 3 cas, pour la différence d’angles de -80° , comment font Alice et Bob pour corréler autant ? Pourtant, tout est aléatoire, il y a juste le partage d’une variable commune qui sera utilisée avec un décalage permanent dans un seul bras.

 

Si on applique maintenant un décalage alternatif faible, par exemple de 2° à 10° sur les 180° d’amplitude des variables, l’allure de la courbe est encore préservée avec une lente dégradation. Un décalage alternatif consiste à faire du bruit en ajoutant à un seul des 2 bras une valeur aléatoirement positive ou négative.

 

 

Mais au délà, dès 20° ( à gauche ), les corrélations sont autour de 50% partout et l’indication est insuffisante pour le distinguer de corrélations entre photons non intriqués idiots ( à droite ) qui devrait être bien plate après un plus grand nombre d’essais.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*