projet Q-Crypt

Il est très difficile de faire de la cryptologie quantique avec des photons. Comme le montre l’article sur les corrélations EPR, c’est un exploit technique de ressortir la différence imputable au quantique et de garantir une transmission sans parasites. Or, c’est indispensable pour tenir la promesse primordiale de la détection d’écoute en temps réel.

Nous étudions ces données artificielles pour déterminer leurs caractéristiques.

Vous trouverez ici des descriptions de simulations d’expériences EPR, aux résultats plutôt étonnants, accompagnées de leurs codes sources pour Linux et Windows. Vous pouver aussi essayer le calcul léger en ligne qui sera fait dans votre navigateur avec des valeurs initiales aléatoires.

Vos avis sont les bienvenus ,

Igael Azoulay

Projet q-Crypt